La nouvelle réforme du livret A

Les autorités publiques ont dévoilé au mois de novembre 2016 une nouvelle réforme du Livre A, qui allait notamment passer par la modification de son taux de calcul. En effet, son rendement actuel de 0,75% ne correspond plus aux réalités de l’inflation, d’où la volonté du gouvernement d’augmenter la part reversée à ses détenteurs. Néanmoins, le 31 janvier 2017, surprise : le gouverneur de la Banque de France a proposé de laisser le taux inchangé, et l’exécutif a décidé de suivre cette idée au moins jusqu’en août.

Comment est calculé le taux du livret A ?

Le taux de rémunération du livret A est revu traditionnellement deux fois par an, au début du mois de février et à la fin du mois de juillet. L’objectif est de maintenir une rémunération systématiquement supérieure à l’inflation afin que le « placement le plus sûr de France » garde ses avantages, c’est à dire un gain d’argent garanti et une sécurité garantie.

Néanmoins, un nouveau mode de calcul va être mis en place pour la fin de l’été 2017. Alors que les calculs de l’inflation et des taux monétaires étaient autrefois basé uniquement sur le mois précédent la révision du taux du livret A, ce sera désormais une moyenne des six derniers mois. De plus, la majoration classique de 0,25% a totalement changé de forme : elle ne sera plus appliquée quand l’écart entre l’indice des prix et les taux monétaires dépassera déjà 0,25%.

Quel va être le résultat final ?

En se basant sur ce modèle, le taux du livret A baisse de 0,75% à 0,25%, soit une dimension absolument colossale. Néanmoins, le gouvernement a le pouvoir de décider du taux par arrêté, en passant outre ces modèles de calcul. L’objectif est alors de sauvegarder le pouvoir d’achat des épargnants, et de faire en sorte que le livret A reste un placement attractif et compétitif.

Written By
More from Olivier Lane

Le mariage entre le numérique et l’immobilier

L’immobilier n’est plus une simple histoire de transactions précédées par des visites...
Read More