Les banques low-cost du futur

Les banques ont besoin de faire preuve d’innovation au sein de leurs canaux de distribution afin de s’adapter aux nouvelles préférences de leurs clientèles, mais aussi pour améliorer leur productivité. En effet, un accès facilité aux produits et services bancaires permet de maintenir la stabilité d’un secteur considéré comme étant de perte de vitesse, ainsi que de créer une richesse indispensable aux yeux des actionnaires.

Les problèmes de la banque moderne

Le secteur bancaire du vingt-et-unième siècle a parfois du mal à faire face aux problèmes de son temps : volatilité des marchés, manque d’innovations, concurrence absurde entre firmes publiques et sociétés privées, ou encore une trop grande fragmentation des services provoquant des coûts bien trop importants par rapport aux revenus générés. Dans ce contexte, les banques sont condamnées à simplement suivre les fluctuations d’une économie changeante, et à assister, impuissantes, à une baisse de leur chiffre d’affaire, à moins qu’elles ne se modernisent.

Le futur du secteur bancaire

Le secteur bancaire est en plein changement. Les experts estiment que d’ici 2020, il pourrait prendre trois directions différentes : revenir dans sa configuration de la fin du vingtième siècle, s’améliorer vers un modèle plus rentable mais également plus local, ou traverser une situation de crise.

La banque du futur doit donc chercher à se réinventer en essayant d’appliquer plusieurs solutions. La première concerne l’intérêt porté aux avis des consommateurs, qui doivent être pris en compte de façon à nouer un véritable lien de confiance et de fidélité avec les clients. Le deuxième changement doit se faire au niveau de la distribution des produits et services, qui doivent aborder un aspect plus local afin de réduire au plus possible les coûts. Enfin, il est impératif de réduire les risques provoqués par les grands investissements sur des marchés instables, et de revenir donc à de plus petits établissements capables de capter à la fois les intérêts de la consommation urbaine de masse, mais aussi les environnements ruraux.

La banque low-cost du futur devra donc faire preuve d’innovation et abandonner le modèle du vingt-et-unième siècle, c’est à dire celui d’une démesure colossale, au profit d’un retour au contact avec le client et à une relation plus saine et honnête. Le risque d’un refus de ces changements est, selon les analystes, clair : c’est celui d’un effondrement général du système bancaire actuel.

 

Written By
More from Olivier Lane

Réussir son entretien téléphonique : 5 actions clefs

Pour gagner du temps dans le recrutement ou à cause de l’éloignement...
Read More