Dois-je souscrire à une assurance vie pour mes vieux jours ?

La vie n’est pas un long fleuve tranquille. Au contraire, l’adage rappelle que « la vie est un combat ». De l’enfance à l’âge adulte, la société fait de son mieux pour préparer l’individu à se parer à ces éventualités. Ainsi, on passe par l’école, l’université et on arrive à la vie active. Pour beaucoup, le tour est déjà joué, jusqu’au moment de la retraite. Là, si l’on n’a pas planifié cette période à l’avance, on peut être pris au dépourvu. Dans ce sens, il s’agit durant sa vie active de faire des investissements qui nous rapporteront un revenu une fois que le salaire mensuel se sera arrêté. Les épargnes sont aussi de mise. Mais, la vie ne s’arrête pas là et même, on peut aussi arrondir les bords pour nos descendants une fois qu’elle s’arrête. Comment ?

Assurance vie : comment ça fonctionne ?

Les assurances sont diverses : assurance maladie, assurance voiture, assurance incendie, pour ne citer que cela. Mais on peut aussi être assuré en cas de décès. Ainsi, on verse une somme périodique à l’assurance, moyennant une prime lorsque l’évènement survient. Cette somme est variable : de quelques dizaines d’euros à une somme plus conséquente. Cela dépend de l’assurance que vous décidez de prendre. Vous désignerez vous-même les bénéficiaires. Cela peut être votre conjoint ou vos descendants. En tout cas, dans la pratique, ces bénéficiaires hériteront de vos gains une fois que vous ne serez plus là. Cela leur permettra de mieux faire face aux aléas de la vie en votre absence. L’assurance n’est donc qu’une autre preuve d’amour.

Les autres alternatives

Il existe aussi une autre alternative pour jouir au mieux de votre assurance vie. Le contrat d’assurance a une durée déterminée. A l’échéance, vous pouvez choisir de retirer la totalité de votre capital ou le faire de façon fractionnée. Cette action peut être entreprise pour faire face à des imprévus par exemple.

En outre, une option vous permet également de bénéficier d’un versement périodique jusqu’à votre décès. Cette option est celle de la rente viagère ou d’un 3ème pilier.

Written By
More from Olivier Lane

L’or, toujours une valeur refuge

Depuis plus d’un an, l’économie de la Chine s’est considérablement affaiblie, ce...
Read More